Références

7ème édition des Biennales Internationales du Spectacle (BIS) 2017

« Un cadre stimulant pour exprimer notre créativité et faire grandir l’évènement »

Nicolas Marc, créateur et organisateur des BIS et éditeur du magazine La Scène

 

Les 20 et 21 janvier 2016, vous avez organisé la 7ème édition des Biennales Internationales du Spectacle (BIS) à La Cité des Congrès de Nantes. Pouvez-vous m’en dire un peu plus ?

Nicolas Marc : Depuis 2004, les BIS se tiennent tous les deux ans à la Cité de Nantes. Il s’agit d’un évènement au rayonnement national et international, qui tend à réunir les professionnels du monde du spectacle vivant et de la culture autour d’un programme riche et varié. Pendant deux jours, les participants ont ainsi l’occasion d’assister à de nombreux débats, rencontres, ateliers et forums : de quoi faire le point sur l’actualité de notre filière, échanger des bonnes pratiques, partager des expériences et, enfin, développer son réseau ! Sans oublier les concerts – pas moins d’une dizaine pour l’édition 2016 – mettant à l’honneur la création artistique française. Il faut savoir que la manifestation s’est beaucoup développée au fil des années et représente, aujourd’hui, un carrefour incontournable pour les professionnels du spectacle et les acteurs de la vie culturelle au sens plus large du terme. À titre indicatif, la dernière édition des BIS a ainsi réuni plus de 12 000 participants et 340 exposants.

 

Dès la toute première édition de l’évènement en 2004, vous avez tenu à organiser les BIS à La Cité des Congrès de Nantes ! Pourquoi ?

N. M. : Plusieurs raisons expliquent ce choix. Notre groupe de presse étant implanté à Nantes, nous nous sommes très naturellement tournés vers un établissement nantais pouvant répondre à notre cahier des charges initial. Vu l’ampleur et la complexité de la manifestation, la capacité d’accueil du lieu représentait, en toute logique, un critère fondamental. Force est de constater qu’à chaque édition des BIS, nous sommes amenés à occuper l’ensemble des espaces qu’offre La Cité – auditoriums, salles de réunion, foyers et galeries – pour accueillir nos visiteurs, nos partenaires et, enfin, les différents évènements et rencontres qui composent le programme. De même, la qualité de l’équipement technique joue un rôle essentiel, tout comme la diversité des espaces, favorisant l’originalité et la créativité – des valeurs intrinsèquement liées à la nature même de notre manifestation. Enfin, le professionnalisme des équipes constitue, bien évidemment, un élément pour le moins important.

 

Concrètement, comment se déroule la mise en place de l’évènement ?

N. M. : En tant qu’organisateurs des BIS, nous sommes vraiment le maître d’œuvre de la manifestation et nous l’appréhendons, de ce fait, dans sa dimension globale. En pratique, cela veut dire que nous avons l’habitude de travailler en direct avec les différents corps de métiers de La Cité : chefs de projet, équipes administratives, collaborateurs techniques… Nos interlocuteurs sont multiples et changent en fonction de nos besoins. Au fil des années, des relations humaines se sont tissées. Ainsi, à chaque édition de l’évènement, c’est un vrai plaisir de retrouver nos interlocuteurs auprès de La Cité… Et c’est justement cet aspect relationnel qui nous permet aujourd’hui d’exprimer pleinement notre créativité, de faire grandir l’évènement et, enfin, de repousser nos limites. Pour nous, La Cité de Nantes, ce n’est pas seulement des espaces et des prestations techniques, c’est aussi – et surtout – cette qualité des rapports humains qui nous permet de travailler, aujourd’hui comme hier, dans un cadre motivant et stimulant.

 

Justement, s’il fallait résumer en quelques phrases les principaux atouts de La Cité des Congrès de Nantes, que me diriez-vous ?

N. M. : Au-delà de la qualité des équipes et de leur capacité d’être toujours à l’écoute de nos besoins, la modularité des espaces fait clairement partie des points forts de La Cité. En pratique, cette polyvalence permet au lieu de s’adapter parfaitement bien aux différents formats d’évènements que nous proposons dans le cadre des BIS – des grands débats réunissant jusqu’à 1 700 participants jusqu’aux ateliers pratiques affichant une configuration nettement plus confidentielle. Enfin, il faut savoir que La Cité se distingue aussi par son accessibilité et par son positionnement au cœur de la ville : l’attractivité de la destination Nantes et son écosystème local contribuent, de mon point de vue, très clairement au fait que les visiteurs apprécient de (re)venir ici. Pour moi, il est évident que cet ensemble de facteurs concourt activement au succès de la manifestation et nous permet, à chaque nouvelle édition des BIS, de continuer à surprendre nos participants.

Propos recueillis par Stéfanie MOLTER, Les Echos Publishing