Actualités

Nantes Saint-Nazaire, leader de la construction navale en France

Technologie

Publié le 15 mai 2018

1er pôle de construction navale en France

Avec plus d’un millier d’entreprises de construction navale et 30.000 emplois, Nantes Saint-Nazaire conforte son positionnement de 1er pôle de construction navale en France. Mais, Nantes Saint-Nazaire n’est plus seulement le lieu où l’on construit les plus gros paquebots du monde.  Habitués à construire des bateaux XXL, les sous-traitants de STX se mettent en ordre de bataille pour imaginer  de nouvelles générations de bateaux, qui répondent à des problématiques de plus en plus complexes avec l’innovation et le collectif comme marques de fabrique.

Construction navale : des innovations écoresponsables

Pour rendre le transport maritime écoresponsable, des startups nantaises travaillent au développement de cargos à voile, tel le Neoliner, un cargo voilier écoresponsable de 4 mâts qui traverse l’Atlantique en 12 jours avec une réduction du fuel de 90%, destiné au transport de « gros colis » comme des tronçons d’avions ! Autre projet révolutionnaire, celui de la startup A2V qui développe des bateaux économiques en carburant pour le transport rapide de passagers. Dans la navigation fluviale, le  groupement de 15 entreprises mené par Neopolia met à l’eau son troisième « Elbe Princesse », un  navire de croisière fluviale à faible tirant d’eau. C’est aussi à Nantes que le leader  Bénéteau a choisi d’installer sa Racing Division et son pôle digital.

Nantes Saint-Nazaire accueille les nouvelles entreprises navales et nautiques

Face à cet engouement, Nantes Saint-Nazaire Développement accompagne l’arrivée de nouvelles entreprises de la filière navale et nautique sur la métropole. Le quartier du Bas-Chantenay à Nantes devrait devenir d’ici 2024 le futur site-vitrine des acteurs de la filière maritime. A Saint-Nazaire, l’aménagement du front de mer se poursuit avec l’arrivée prochaine d’un nouveau port de plaisance.

Extrait Article Nantes Sainte Nazaire Développement publié le 22/3/2018