Actualités

Nantes, nouvel eldorado du numérique et de la création ?

Presse

Publié le 4 octobre 2017

Si Nantes revendique aujourd’hui le titre de « capitale française du web », ce n’est pas dû au hasard ! Forte de son écosystème entrepreneurial audacieux et bouillonnant, l’agglomération peut aujourd’hui s’enorgueillir de la première croissance de l’emploi numérique de l’Hexagone.

Les chiffres sont sans appel : avec 1863 entreprises et pas moins de 22 000 emplois (+ 39 % entre 2009 et 2016, la croissance la plus importante sur l’ensemble du territoire national), la métropole nantaise fait la part belle à la filière digitale ! Une vitalité exemplaire qui n’a pas d’égal en dehors de Paris et qui témoigne aujourd’hui d’une alchimie particulière qui s’opère au sein de l’environnement numérique, bien sûr, mais aussi au-delà.

Un tissu entrepreneurial et associatif dynamique

Porteurs de projets, créateurs d’entreprises innovantes, jeunes talents… Profitant de son image de capitale régionale vivante au cadre de vie privilégié, la ville de Nantes ne manque pas de séduire. Porté par le succès de ses acteurs phares (iAdvize, Lengow ou encore 10-Vins), l’écosystème start-up prospère et permet aujourd’hui d’alimenter une vraie dynamique d’emplois et d’investissements. Sans compter la richesse des liens créés au fil des années avec de nombreux acteurs économiques – PME, ETI mais aussi grands groupes – qui, en plus des postes créés en interne, permettent à de nombreux prestataires de services numériques (représentant au total plus de 15 000 emplois dans la région) de tirer leur épingle du jeu. Et ce n’est pas tout !

La métropole nantaise affiche, en effet, un tissu associatif particulièrement dense, contribuant de manière active à l’essor de l’environnement numérique local, et ce, notamment, grâce à l’organisation d’un nombre conséquent d’évènements fédérateurs. En première ligne, le réseau collaboratif Atlantic 2.0, créateur du festival Web2Day et de l’espace de coworking La Cantine, ou encore l’association ADN Ouest, à l’origine de la journée Digital Change, consacrée à la transition digitale des entreprises. Sans oublier la Nantes Digital Week, évènement emblématique porté par Nantes Métropole et produit par La Cité des Congrès, rassemblant chaque année plus de 100 000 participants autour d’un programme aussi riche que diversifié. De quoi faire briller l’innovation « Made in Nantes » de toutes ses facettes !

Un volontarisme politique favorable au numérique 

Vecteur de promotion et de développement de la région, la filière digitale bénéficie, en effet, d’un appui non négligeable de la part des acteurs publics qui n’ont pas hésité à en faire leur cheval de bataille. Il existe ainsi de nombreux dispositifs de soutien financier dont l’objectif consiste à soutenir les initiatives entrepreneuriales favorisant l’attractivité du territoire sur le plan numérique. Un engagement politique qui s’exprime également à travers la transformation des Halles Alstom, situées sur l’Île de Nantes, en « Quartier de la Création ». Sa vocation ? S’imposer comme un véritable pôle d’excellence dans le domaine des arts et de la culture tout en hébergeant, à partir de 2018, un hôtel d’entreprises et un pôle universitaire dédiés au numérique.

Autant dire que la capitale du Grand Ouest offre un éventail d’opportunités à ceux qui sauront les saisir ! À ce titre, Nantes se distingue également par la densité de son réseau d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche (Polytech, IMT Atlantique, École centrale, Epitech…), nourrissant l’écosystème entrepreneurial en s’appuyant sur un réservoir important de talents et de compétences. Chaque année, l’agglomération nantaise compte ainsi plus de 1 200 nouveaux diplômés, issus d’une vingtaine de formations dédiées aux métiers du numérique. Un positionnement fort, étroitement lié à l’essence même de la ville, et confirmé en 2014 par l’obtention du prestigieux label « French Tech ». Sans conteste, à Nantes, le numérique et la création ont le vent en poupe !

Stéfanie MOLTER, Les Echos Publishing