Actualités

Nantes : près de 9000 chambres d’hôtel dans la Métropole dont + de 1 100 à moins de 5 mn à pied de La Cité des Congrès

Publications

Publié le 27 décembre 2018

Dans la partie nord du quartier d’affaires Euronantes, centrée sur la gare et La Cité des Congrès, une quinzaine d’établissements proposent leurs solutions d’hébergement dans un rayon inférieur à 1 kilomètre.

En préambule de sa dernière conférence annuelle sur les tendances de l’hôtellerie dans le Grand Ouest (avril 2018), la CCI de Nantes Saint-Nazaire, co-organisatrice de l’évènement avec le cabinet In Extenso (Deloitte), soulignait l’impact décisif des grands congrès, salons, festivals et autres évènements sportifs sur le niveau de croissance de l’économie touristique : « ils contribuent à la fréquentation des structures d’hébergement et font d’ailleurs souvent la différence entre une bonne et une excellente année hôtelière sur un territoire ».

Avec 19 congrès internationaux accueillis en 2017, Nantes se positionne en France parmi les cinq villes de province les plus dynamiques sur ce créneau, avec Bordeaux, Nice, Toulouse et Lyon (source : classement International congress and convention association, ICAA)

Une attractivité qui booste le chiffre d’affaires réalisé par l’hôtellerie locale, en hausse de +4,1% en 2017 par rapport à l’année précédente, indiquent la CCI et In Extenso. Ce regain de fréquentation, l’un des plus importants observés dans les grandes agglomérations françaises, est ancré dans une dynamique de long terme (+13% depuis 2013), tendance forte dont les effets se sont également faits sentir en 2018 : à fin mai, la courbe des résultats cumulés par le secteur de l’hébergement affichait déjà une progression de +10%.

Mécaniquement, le volume et la diversité de l’offre répondent à l’accélération de la demande : à l’échelle de la Métropole nantaise, le nombre de chambres recensé au sein du parc hôtelier a augmenté de près de 1 000 unités en trois ans pour s’établir à un total de 8 795. Un chiffre qui va encore évoluer positivement au cours des prochains mois et accompagner une nouvelle diversification du marché. En attestent les projets d’implantation en cours de réalisation dans le centre-ville, à l’instar de celui que portent Maisons du Monde et le groupe Vicartem. La célèbre enseigne de décoration et d’ameublement a en effet choisi Nantes pour inaugurer un premier hôtel à son effigie : l’établissement, coté ****, va s’installer dans les locaux de l’ancien Grand Hôtel (**), rue de Santeuil (près du passage Pommeraye, à 15 minutes à pied de la Cité des Congrès), et proposera, à compter d’avril 2019, 47 chambres déclinées en cinq styles. Le lieu s’adaptera aux besoins de la clientèle d’affaires qui disposera sur site d’un espace de coworking, d’un coin lounge (pour les afterworks) et même d’une bibliothèque assortie de grandes tables de travail.

Un Novotel intégré à La Cité des Congrès

Le quartier de la gare et de La Cité des Congrès concentre à lui seul 12% de l’offre actuelle : quinze hôtels y sont localisés dans un rayon inférieur à 1 kilomètre autour de ces deux équipements (5 minutes à pied au grand maximum).

Le plus proche est mitoyen la Cité (3, rue de Valmy) : il s’agit d’un Novotel ****  (105 chambres, deux salles de réunion, bar-restaurant). Du même côté de la rive, et tout proche également, la marque Ibis*** (750 mètres) et l’Hôtel Belfort*** (500 mètres) commercialisent respectivement 104 et 50 chambres.

Juste à côté de la gare et à très grande proximité de La Cité (500 mètres), le Mercure (****), qui surplombe la partie aval du canal Saint-Félix (au débouché du tunnel fluvial, depuis le Quai de Malakoff), propose, outre ses 117 chambres, un salon agrémenté d’une bibliothèque et d’une cheminée, une brasserie et un parking privé.

Côté gare, plus au nord, le réseau hôtelier se densifie encore avec Ibis Styles*** (93 chambres à 950 mètres du palais des Congrès de Nantes), l’Hôtel de Bourgogne*** (39 chambres à 900 mètres), l’Hôtel Astoria *** (45 chambres à 1 km), l’enseigne L’Hôtel*** (33 chambres à 900 mètres), l’InterHôtel Novella** (40 chambres à 850 mètres), l’Hôtel du Château** (12 chambres à 850 mètres), l’Hôtel de la Gare** (28 chambres à 1 km), l’Hôtel Le Terminus** (38 chambres à 950 mètres).

Des hôtels atypiques en centre-ville

Au-delà de ce périmètre, d’autres solutions haut de gamme existent en centre-ville : ouvert en 2012 dans un cadre exceptionnel, celui de l’ancien palais de justice de Nantes (place Aristide-Briand), un bâtiment de style néoclassique érigé en 1842, le Radisson Blu****, géré par la multinationale américaine Carlson Rezidor Hotel Group, comprend 142 chambres réparties en un éventail de six formules (standard, supérieure, premium, famille, suites juniors et suites). Cet hôtel de luxe, distant de seulement 3 kilomètres de la Cité des Congrès (un quart d’heure à pied, 8 minutes en voiture, un accès direct en bus) se distingue par la multiplicité de ses services et activités annexes : restaurant, salles de réunion, bar/lounge, spa aquatonic juste en face des portes du Radisson Blu, …

Plus proche encore (2,5 km, 10 minutes de marche), l’Hôtel Sōzō**** s’est fondu en 2012 dans l’architecture préservée de la Chapelle Notre-Dame-des-Anges, un bien religieux qui appartenait à la Congrégation des Filles de la Sagesse (XIXème siècle). L’établissement, localisé le long du jardin des Plantes (rue Frédéric-Caillaud) dispose de 24 chambres où le gothique des vieilles pierres se marie au design du mobilier. Deux salles de séminaires et un bar lounge y complètent l’offre.

La solution des résidences hôtelières

L’hébergement nantais est également marqué par la présence de nombreuses résidences hôtelières dont la capacité atteint près de 3 000 chambres à l’échelle de l’agglomération. La majorité de ces établissements est gérée par le leader du secteur Aparthotels Adagio à travers ses différentes marques. L’une d’elle possède une adresse à proximité immédiate de la Cité des Congrès : Appart’ City*** (à 350 mètres, 2 rue Emile-Masson). L’autre, Résidhome Berges de Loire****, propriété du groupe Réside Etudes, se situe sur la rive opposée de l’Erdre (à 500 mètres, 3 allée Jacques Berque). Un total de 81 logements sont disponibles dans le premier, 144 dans le second. 120 autres meublés sont à louer au sein du complexe Aparthotel Adagio Nantes centre, à mi-parcours de la gare et de la Cité des Congrès (19, Allée du Commandant-Charcot).

Rappelons que ces résidences hôtelières – ou touristiques – diffèrent des hôtels classiques en ce qu’elles mettent à disposition de leur clientèle des espaces d’habitation tout équipés (kitchenette, ustensiles de cuisine, réfrigérateurs…) plus conformes à des séjours de longues durées.

Ascott, autre acteur international spécialisé dans l’exploitation de résidences hôtelières, projette d’implanter à Nantes un établissement franchisé de marque « Citadines » (71 logements sont annoncés). Ce programme, conduit avec le partenariat du groupe français Aegide Domitys, pourrait aboutir dès 2019 : « Nantes est la 6ème plus grande ville de France. Cette nouvelle destination pour Citadines est très demandée par nos clients affaires de par sa proximité avec Paris » souligne l’opérateur singapourien.

Un rapport qualité-prix au top à Nantes

Les bonnes performances enregistrées par le secteur nantais de l’hébergement  s’explique, en partie, par le taux de satisfaction exprimée par les usagers. En 2016, le comparateur d’hôtels Trivago avait publié un classement des villes françaises (toutes tailles confondues) dont les pensions présentent le meilleur rapport-prix. La capitale ligérienne figurait dans le Top 20 de ce palmarès, avec un best value index de 89/100, loin devant celui de Lyon (85) ou Paris (73).

Les critères d’évaluation retenus par Trivago incluaient le niveau des prix pratiqués (par nuitée) et prenaient compte la e-réputation de chaque établissement à partir d’une synthèse des notes et commentaires postés sur 34 sites d’avis et de réservation.

Rappel des principaux critères retenus dans la classification des hôtels

*chambre pour deux personnes supérieure à 10,5 m², mobilier minimum, linges de toilette et produits d’accueil fournis (lit, table de chevet, table armoire de rangement, miroir, corbeille, savon, shampoing), chauffage, TV couleur dans la moitié des chambres, petit déjeuner en salle.

**chambres doubles supérieures à 10,5m², salle de bain dans 75% des chambres au moins, personnel bilingue, ascenseur obligatoire si le bâtiment comprend au moins 4 étages, paiement dématérialisé par carte de crédit.

*** les chambres présentent une superficie de plus de 13,5m² (pour deux occupants) et disposent chacune d’une TV couleur et d’un téléphone. Un accès à internet est requis dans les parties communes de l’établissement, lequel doit aussi proposer un espace salon et un ascenseur (à partir de 3 étages).

**** la surface des chambres prévues pour 2 personnes passe à 16,5 m² minimum. Chacune d’elle est équipée d’une climatisation, des chaînes TV internationales et d’un accès à internet. Possibilité de se faire servir le petit-déjeuner individuellement. Ascenseur à partir de 2 étages.