Actualités

Nantes : portrait d’une capitale verte et écoresponsable

Presse

Publié le 14 avril 2017

Ancienne cité industrielle, Nantes s’impose aujourd’hui comme un pôle majeur de l’économie verte, non seulement à l’échelle nationale, mais aussi au niveau européen. Le fruit d’un engagement politique durable, alliant développement urbain et protection des ressources naturelles.

 

Avec plus de 250 kilomètres de cours d’eau (lui valant d’ailleurs le surnom de la « Venise de l’Ouest »), pas moins de 100 000 arbres et près de 3 hectares de surfaces fleuries, une centaine de parcs et de jardins municipaux et 180 espaces naturels protégés, la ville de Nantes offre à ses habitants un cadre de vie privilégié. La preuve, également, qu’il existe un modèle urbain où croissance économique et développement durable font résolument bon ménage.

[/two_third_last]

Une politique volontariste pour un nouveau modèle urbain

Depuis plus de 20 ans, la ville de Nantes s’engage, aux côtés de Nantes Métropole, en menant une politique avant-gardiste au service de l’environnement, non seulement dans sa dimension écologique, mais aussi dans sa dimension humaine et sociale. L’enjeu ? Concilier qualité de vie et attractivité économique, transformer la ville dans une optique durable et préserver le patrimoine naturel de la région en l’associant à son développement urbain. Ainsi, plusieurs éco-quartiers[1] – inventant un nouvel équilibre entre habitat, espaces verts et voies de circulations douces – ont vu le jour et de nombreux efforts ont été réalisés pour redonner vie à des vestiges industriels désaffectés, le plus célèbre étant la création des Machines de l’Île dans les anciens chantiers navals.

Un engagement important qui se traduit également par la mise en place d’un Agenda 21, élaboré en collaboration avec les partenaires locaux et les communes de l’agglomération de Nantes. Approuvé pour la première fois en 2006 et affiné en 2011, il définit plusieurs orientations stratégiques autour de la cohésion sociale, du développement économique durable et de la protection de l’environnement. Sans compter l’adoption du Plan climat, outil de pilotage au service de la transition énergétique, qui vise à diminuer de 50 % d’ici 2030 les émissions de CO₂ par habitant. Un effort non négligeable, par ailleurs valorisé par l’obtention – et le renouvellement, en 2016 – du label européen d’excellence Cit’ergie.

Une stratégie à long terme, portée par de nombreux acteurs

Désignée « Capitale verte de l’Europe 2013 » par la Commission européenne, la ville de Nantes a démontré sa capacité à atteindre des objectifs environnementaux élevés tout en rejoignant le cercle restreint des villes-pilotes, pouvant promouvoir les meilleures pratiques en la matière. Et ce n’est pas tout ! L’approche écoresponsable trouve également un écho auprès des nombreux acteurs économiques locaux. 22 % des hôtels nantais (Eco-label européen et label La Clef Verte) sont aujourd’hui éco-labellisés – faisant de la Cité des Ducs la première ville française en termes d’éco-labellisation du parc hôtelier – et de plus en plus d’entreprises implantées dans la région ont désormais placé le développement durable au centre de leurs préoccupations. Sans oublier l’engagement de plusieurs acteurs majeurs de la filière événementielle nantaise : Le Convention Bureau Nantes, la Cité des Congrès et Exponantes Le Parc.

Déjà certifiée ISO 9001, Charte Qualité & Développement Durable de France Congrès et AIPC Quality Standards niveau « Or », La Cité a récemment obtenu le label ISO 20121. Une certification également détenue par Exponantes Le Parc qui représente, par ailleurs, le 1er centre d’exposition européen labellisé ISO 14001. Accueillant régulièrement des évènements dédiés à l’économie verte (comme, par exemple, le sommet Climat Chance 2016, consacré à la lutte contre le dérèglement climatique, le congrès Vélocity 2015, visant à démocratiser la pratique du vélo comme mode de transport, ou encore l’évènement Écocity 2013, dédié à la ville durable), ces deux organismes participent aujourd’hui activement à la promotion des politiques environnementales. Enfin, c’est notamment grâce au travail de fond mené par le Convention Bureau Nantes que la Cité des Ducs représente aujourd’hui la 1ère ville de France certifiée GDS Index[2] en tant que destination évènementielle durable. De quoi placer l’écologie au cœur du débat !

Stéfanie MOLTER

Les Echos Publishing

 

[1] La Prairie aux Ducs sur l’Île de Nantes, Les Perrières à La Chapelle-sur-Erdre, Bottière-Chénaie…

[2] Global Destination Sustainibility Index (Index des destinations mondiales durables)